Home

Félicitations à Nathalie Skowronek pour son European Union Prize for Literature !

Le prestigieux prix européen European Union Prize for Literature vient d'être attibué, et nous avons la grande fierté d'apprendre que Nathalie Skowronek, membre du Comité belge de la Scam où elle représente les auteurs et autrices littéraires, en est lauréate ! Nous lui adressons nos plus chaleureuses félicitations !

 

 

Le Prix

Le Prix de littérature de l'Union Européenne vise à mettre en avant la richesse, la créativité et la diversité de la littérature contemporaine européenne de fiction, à promouvoir la circulation de cette littérature au sein de l'Europe et à nourrir le dialogue interculturel.

Comme chacun des pays membres, la Belgique concourt tous les trois ans, et récompense alternativement un auteur ou une autrice néerlandophone et francophone. En 2013, c'est Isabelle Wéry (elle aussi membre du Comité belge de la Scam, cocorico !), qui l'avait reçu pour Marilyn désossée.

Des auteurs et autrices de 12 autres pays ont également été distingué·e·s.

En savoir plus sur le Prix et les lauréat·e·s.


L'autrice

Nathalie Skowronek est née à Bruxelles en 1973. Après une agrégation de lettres, elle travaille dans l’édition puis pendant sept ans dans le prêt-à-porter pour femmes. Elle revient à la littérature en 2004 en créant la collection « La Plume et le Pinceau » pour les éditions Complexe. Elle publie son premier roman, Karen et moi (Arléa, 2011), à trente-sept ans, premier volet d'une trilogie familiale qui nous mène des shtetls de Pologne jusqu'au Sentier en passant par Auschwitz. Suivront Max, en apparence (Arléa, 2013) et Un monde sur mesure (Grasset, 2017). En 2015, elle fait paraître un essai, La Shoah de Monsieur Durand (Gallimard, 2015) en lien avec son histoire. Son dernier roman, La Carte des regrets, est paru en février 2020 aux éditions Grasset.

​Depuis 2016, elle enseigne à l'Atelier des écritures contemporaines de La Cambre/École nationale supérieure des arts visuels. Elle anime également l'atelier d'écriture du club Antonin Artaud, un centre de jour pour adultes souffrant de difficultés psychologiques.

Enfin, elle siège au Comité belge de la Scam, où elle représente les auteurs et autrices littéraires.

www.nathalieskowronek.com 

Son roman

Les circonstances de la mort de Véronique Verbruggen sur un sentier des Cévennes n’auraient pas valu plus de quelques lignes dans la presse si la victime n’avait pas été une éditrice reconnue.

Deux hommes se partagent le chagrin de sa disparition : le mari, compagnon indéfectible, et l’amant qui jusqu’au bout aura attendu que Véronique le rejoigne. Il y a aussi Mina, sa fille, pour qui trop de sous-entendus et d’indices ne trouvent pas leur place dans le puzzle familial. Qui était cette mère dont les tourments se lisaient en filigrane ? Connaît-on jamais vraiment cet autre qui nous semblait si proche ? Et peut-on encore mourir d’aimer ?

​Derrière le vernis des apparences, le portrait bouleversant d’une femme qui ne pouvait pas choisir, une princesse de Clèves contemporaine. Nathalie Skowronek peint avec une infinie douceur les différentes facettes de l’amour. Si les époques changent, les écartèlements du cœur demeurent.

 

 

Nathalie Skowronek

© Gallimard - C. Hélie

 

Autres langues