Le délégué général de la SACD et de la Scam en Belgique, Frédéric Young, tire le bilan de la législature, des victoires, des manques et des défis qu'il reste encore à relever. Vous trouverez aussi les messages que les partis politiques ont souhaité vous adresser afin de peut-être aider à déterminer votre choix pour les élections. A vos bulletins !

Le 13 mai dernier, la Scam, la SACD et la Commission Arts et Culture du Conseil des Femmes Francophones de Belgique, organisaient une rencontre avec des représentants des différents partis politiques francophones.

Pour le Magazine des Auteurs et des Autrices #5 : "L'humour est un métier", Philippe Geluck nous a fait l'honneur de réaliser une illustration en plus de la couverture.

Le site web de la Scam est vêtu d’illustrations toutes nouvelles, spécialement créées par une de nos autrices. Dominique Goblet, talentueuse créatrice, nous a concoté de très belles oeuvres qui illustrent votre parcours à la Scam. Merci à elle pour ce magnifique travail !

Le 8 mars dernier, la journaliste et réalisatrice Safia Kessas a lancé “Les Grenades”, un projet d’information “100% diversité et égalité” sur la RTBF.

Pour la première fois cette année, les Prix Victor Rossel s'étendent au neuvième art. La mention spéciale du jury pour l'Innovation en bande dessinée, dotée par la Scam, est revenue à l'auteur de talent David Vandermeulen.

Avis aux scénaristes,

Comme chacun le sait, le Printemps c’est la saison des amours, par conséquent c’est le moment de concrétiser… professionnellement parlant ! L’ASA, la SACD et la Scam encouragent les partenariats entre auteur.ice.s dans le cadre d’adaptation.

L’association est un organisme qui lutte contre toutes les formes de discriminations envers les femmes, notamment dans le culturel avec sa commission “Art et Culture”.

Frédéric Young, qui assure la mission de délégué général de la Scam en Belgique, vient d’être nommé à nouveau au Collègue d’Avis du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

La partition stricte que le théâtre français a historiquement opérée entre comédie et tragédie constitue à elle-même sa meilleure critique.