Actualités

Bourse Orange Belgium x SACD x Scam : les autrices sont là !

Dans le cadre de sa contribution au Centre du Cinéma pour la création de nouvelles œuvres, Orange Belgium a choisi pour l’année 2019 d’investir directement un montant de 15.000 € dans des bourses d’écriture pour des projets de fiction et de documentaire qui, pour cette première édition, étaient réservées à des autrices. Orange Belgium s’est tourné vers la Scam et la SACD qui ont décidé d’apporter un montant équivalent de 15.000 € et de mettre à disposition leur expérience en matière de gestion d’appel à projets. Six bourses d’écriture de 5.000 € chacune ont donc été créées et réparties équitablement entre fiction et documentaire.

 


Les lauréates

. Pauline Beugnies, pour Petites
. Pauline Fonsny, pour Kolonie 7
. Vida Dena Mehri, pour Ma vie en papier

Nous adressons nos félicitations chaleureuses et souhaitons une belle continuation à ces trois candidates ainsi qu'à toutes les nombreuses autres.

Voir les lauréates pour les projets de fiction.


Une bourse au succès interpellant

La bourse Orange Belgium x SACD x Scam a connu un succès phénoménal : à la clôture de l’appel à projets le 15 novembre près de 130 projets, à part égale de fictions et documentaires, ont été réceptionnés. Un nombre qui bat définitivement en brèche, si besoin en était, l’argument de la moindre présence des femmes dans le monde de la création parfois utilisé pour expliquer leur faible représentation derrière la caméra. Car, alors qu’elles sont aussi – voire plus – nombreuses que leurs collègues masculins au sortir des écoles de cinéma, les femmes restent sous-représentées dans la production filmique et leurs films sont moins diffusés dans les salles.

Le retentissement de la bourse démontre que, dès lors que les opportunités sont clairement identifiées, les femmes ne manquent pas de projets ambitieux, divers, dans tous les spectres de la fiction et du documentaire. Les autrices proposent autant de films « de genre » (vampires, comédies, polar, documentaires intimistes ou à portée internationale…) que leurs collègues masculins démontrant que les femmes ne font pas des « films de femmes », elles font tout simplement du cinéma !

Cet impressionnant nombre de dossiers nous interpelle, et nous mettrons tout en œuvre pour rassembler des partenaires qui, comme nous, souhaitent soutenir cette énergie créatrice.

varda tournage vertical