Home

Contrat de gestion de la RTBF : les réflexions de la Scam

 Alors que le contrat de gestion de la RTBF est sur le point d'être renouvelé, le Comité belge de la Scam engage une vaste réflexion avec des opérateurs, des politiques, des expert.es et bien sûr des créateurs et créatrices afin d’apporter des analyses, des témoignages et des propositions concrètes en vue de nourrir le débat et la rédaction du nouveau contrat. Un cycle de trois ateliers de travail est prévu : votre voix compte, venez y participer !

 

La RTBF, Moteur de la création belge et européenne pour tous les publics et acteur de la vie démocratique

Ce cycle d’ateliers professionnels et citoyens est la contribution du Comité belge de la Scam à la réflexion sur le prochain contrat de gestion du service public de médias audiovisuels belge francophone.

Le contrat de gestion de la RTBF lie l’entreprise de droit public à la FWB, et définit pour 5 ans ses obligations, ses missions et les moyens garantis pour financer ses activités (en 2020 quelques 280 millions d’euros et 58 millions de publicité). Le contrat actuel est disponible en ligne ici.

Il s’achèvera en 2022 et un nouveau contrat doit donc être élaboré pour la période 2023/2027 avant la fin de l’année prochaine (et la fin de la législature MR/PS/Ecolo).


Importance de la RTBF

La RTBF est l’outil majeur d’action artistique, culturelle et médiatique de la FWB, en tant que tel, elle joue un rôle capital dans la vie démocratique.

Cinq dimensions, parmi d’autres, permettent d’approcher son importance :

  • Création / production / acquisition d’ouvrages de qualité : rôle majeur dans la création, la (co-) production, l’achat, l’exploitation et la promotion de programmes sonores et audiovisuels, selon des lignes éditoriales en évolution ;
  • Audience : devant la multiplication des sources médiatiques, nécessaire renouvellement des publics et des objectifs pour atteindre le plus grand nombre, tout en préservant une exigence de qualité ;
  • Emploi : les personnels et les contributeur.trices externes dont les activités dépendent de la RTBF et qui œuvrent sous des statuts de plus en plus variés, parfois très précarisés ;
  • Ressources : (38% des budgets « culture/médias »), quelques 2.000 CDI et les autres ressources qu’elle engage et qui assurent son fonctionnement ;
  • Responsabilités démocratiques : dans un paysage médiatique bouleversé par les réseaux sociaux et la globalisation, outil majeur pour une information de qualité indépendante et un accès à l’art et à la culture pour tous et toutes.

Renouvellement 2023/2027

Le nouveau contrat de gestion sera élaboré selon le processus qui mobilisera le gouvernement et le parlement de la FWB, mais aussi le CSA, le CCAV et le CSC, ainsi que toutes les fédérations professionnelles reconnues concernées.

Des contributions professionnelles et citoyennes seront également favorisées ou demandées.

C’est dans ce cadre que le Comité belge de la Scam s’inscrit, afin d’apporter des analyses, des témoignages et des propositions concrètes en vue de nourrir le débat et la rédaction du nouveau contrat de gestion.

Les Ateliers de la Scam

De façon à assurer la plus grande réalité démocratique à ce processus, un cycle d’ateliers sera organisé. Les thématiques retenues seront les suivantes :

  • Introduction au cycle : Bénédicte Linard 
  • Enjeux et défis des services publics de médias audiovisuels francophones
  •  Liens de la RTBF à la création et à la production, place des créateurs et créatrices
  • Les publics du service public 
  • Politique et missions prioritaires de la RTBF

Retrouvez dans le bloc ci-contre le programme et le compte-rendu de chaque séance.

La synthèse de ce cyle sera adressée au gouvernement et aux parlementaires et mise en ligne pour les professionnel.les.

 

Autres langues