Actualités

Marlène Rabaud reçoit le prix Albert-Londres 2019

Le 29 octobre dernier, la documentariste Marlène Rabaud s'est vue remettre le prestigieux prix Albert-Londres pour son film Congo Lucha, et nous tenons à lui adresser nos chaleureuses félicitations !

 

 

Congo Lucha

Les militants de La Lucha sont nés dans la guerre de l’Est du Congo. Devenus adultes, ils luttent à mains nues pour sauver l’embryon de démocratie qui existe dans leur pays, seule manière selon eux d’espérer la fin de la guerre et des jours meilleurs. Leur détermination va ébranler les autorités du Congo, bien déterminées à faire payer le prix fort aux jeunes de La Lucha.

Pendant près de trois ans, alors que le Président Kabila refusait d’organiser des élections et que le Congo s’enfonçait dans la crise, la réalisatrice Marlène Rabaud a filmé au plus près le combat que les jeunes de La Lucha livraient depuis la ville de Goma, dans l’Est du Congo, contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila et pour la tenue d’élections.

Soutenue par une équipe de cadreurs congolais, Marlène Rabaud offre avec Congo Lucha un témoignage précieux sur un moment-clef de l’histoire tumultueuse du Congo.

Réalisation : Marlène Rabaud
Production : Esprit Libre Production, en coproduction avec le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Communauté française, la RTBF, Tita Productions et WIP Wallonie Image Productions, ainsi qu’avec la participation de la BBC et l’aide de la Loterie Nationale, et de la Région Wallonne, et le soutien de la Coopération belge au Développement.
Documentaire | Belgique | 2018 | 50 minutes

Le jury parle de son film en ces termes : « Marlène Rabaud (41 ans mais 40 ans au moment de la diffusion) conte avec humilité l’histoire – l’épopée – d’un groupe de jeunes Congolais engagés dans une lutte pacifique pour changer leur pays et le débarrasser du Président Kabila qui empêche la tenue des élections.

Un film courageux, chaleureux et rare ; une caméra tenue à hauteur humaine ; un ton juste et sobre, à mille lieues de tout formatage. L’Afrique est là, devant nous, qui palpite, s’insurge, rêve, et se bat avec une utopie magnifique contre un système politique qui l’exploite et la gangrène. On ressort de ce film à la fois admiratif, révolté… et bouleversé. »

À lire, une interview de Marlène Rabaud à l'occasion de la sortie du film sur Cinergie.be.


La réalisatrice, Marlène Rabaud

Marlène Rabaud vient des Arts plastiques et du Cinéma. Elle est diplômée des Beaux-Arts de Rennes et du Studio National des Arts Contemporains, Le Fresnoy, où elle a réalisé plusieurs courts-métrages.

Elle a débuté sa carrière en République Démocratique du Congo en tant que reporter d'images pour Reuters, TV5, la RTBF et France 24. Elle y a réalisé la plupart de ses documentaires.

Elle est notamment l'autrice de Meurtre à Kinshasa - Qui a tué Laurent-Désiré Kabila ? (Entre Chien et Loup - Solférino Productions, 2011) et de Kafka au Congo (Eklektik Productions, 2010), réalisés avec Arnaud Zajtman.


Le Prix Albert Londres

Le prix Albert-Londres, créé en 1932 et décerné pour la première fois en 1933, couronne chaque année les meilleurs Grands Reporters francophones. Il se décline en trois catégories : Prix de la presse écrite, Prix audiovisuel, Prix du livre.

Présidé par Annick Cojean, grand reporter au Monde, le jury de cette édition était composé de Lise Blanchet, Hervé Brusini, François Hauter, Christian Hoche, Catherine Jentile, Marc Kravetz, Jean-Xavier de Lestrade, Manon Loizeau, Alain Louyot, Jean-Paul Mari, Delphine Minoui, Michel Moutot, Philippe Rochot, Patrick de Saint-Exupéry, Frédéric Tonolli, Olivier Weber ; s'y ajoutaient cette année les lauréats de 2018 : Christophe Barreyre, Mathieu Cellard, Marjolaine Grappe, Jean-Baptiste Malet et Élise Vincent.

Le prix journalisme a été remis à Benoît Vitkine, correspondant du journal Le Monde en Russie, pour une série de reportages dans les pays de l’ex-URSS, et le Prix du Livre revient au journaliste Feurat Alani, 39 ans, pour Le Parfum d’Irak (Les éditions Nova et Arte éditions).

Voir le site du prix Albert-Londres.

 

congolucha