Actualités

Coronavirus : Synthèse de la réunion avec la Ministre Linard

Ce lundi 16 mars, la Ministre de la Culture Linard recevait Frédéric Young, délégué général de la Scam, lors d'une réunion de concertation. Il a ainsi pu lui faire part d'un ensemble de mesures à prendre pour la rémunération des auteurs et autrices, la prise en compte de leur statut, et la poursuite d'une activité culturelle. Vous en trouverez le détail ici. 

 

Nous remercions la Ministre Linard, son équipe et les délégués des cabinets du Ministre-Président Jeholet et du Ministre du Budget Daerden d'avoir monté une concertation express avec le secteur culturel et audiovisuel aujourd'hui.

Nous avons pu exposer nos préoccupations principales et soumettre différentes idées récoltées au sein du Comité belge de la Scam ainsi que de la SACD, et dont voici une synthèse.

Rémunération des auteurs et autrices

Notre souci premier est que les auteurs et autrices ne soient pas discriminé.es par rapport aux autres catégories de travailleurs et travailleuses : comme les salaires qui seront payés, les indépendants et les intermittents doivent être rémunérés pour le travail déjà accompli en écriture et développement des projets, mais aussi pour les prestations qui n'auront pas lieu. Les auteurs et autrices vivent de leurs droits comme d'autres de leurs salaires.
Les subventions et les recettes stables (les abonnements non remboursés, etc...) doivent servir à rémunérer de manière égale et non-discriminatoire toutes les personnes concernées. Plus l'institution culturelle est subventionnée, comme la RTBF ou le Théâtre National, plus cette obligation doit être respectée.
Nous avons proposé d'ouvrir un cadastre des pertes subies ou prévisibles.

Spécificité des travailleurs et travailleuses intermittent·e·s

Notre second souci est que la situation spécifique des travailleurs et travailleuses intermittent.es (régime artistes ou pas) doit être comprise et aménagée afin que leurs droits sociaux soient préservés, ou qu'ils puissent être ouverts au plus vite.
Ceci concerne le gouvernement fédéral, mais aussi l'ONEM, les régions (Actiris et Forem), les syndicats gestionnaires des chômeurs et chômeuses,...

Poursuite de l'activité de création

Notre troisième souci est que l'activité artistique se poursuive, sous des formes à établir, avec des projets, des plans professionnels de relance, des commandes, etc..
Des fonds spéciaux devraient être accordés en ce sens.
Et des mesures prises, dans toute la mesure du possible, pour que les administrations et les instances d'avis poursuivent leur travail.


Un choc culturel à surmonter, pour toutes et tous

Enfin, le choc n'est pas qu'économique, il est aussi culturel.
Ensemble, nous devons réussir à créer et offrir des œuvres et des prestations, des cours et des propositions d'activités artistiques aux enfants, directement ou via leurs écoles, les académies, les centres culturels, les bibliothèques, etc..
Idem pour les personnes âgées selon les canaux adaptés.

 

Pendant ce temps, à la Scam

La Scam se mobilise également pour continuer d'offrir le meilleur service possible aux auteurs et autrices, voyez ici les dispositions spécifiques en ce temps de crise (axes de travail, propositions, modalités pratiques et de contact...)


🚨Voir tous nos articles sur le Coronavirus 🚨

mobilisation scam portrait

© Dimitri Piot pour la Scam