Actualités

Bravo aux lauréats et lauréates des Prix littéraires 2020 de la FWB !

C’est avec autant de curiosité que de plaisir que nous avons découvert les noms des lauréates et lauréats des Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans ce beau palmarès – très féminin – se trouvent en effet beaucoup de membres de la Scam, que nous félicitons tout particulièrement !

 

Le palmarès

  • Le Prix quinquennal de Littérature : Caroline Lamarche
  • Le Prix Atomium Fédération Wallonie-Bruxelles : Dominique Goblet
  • Le Prix de la première œuvre en langue française : Maud Joiret pour son recueil poétique Cobalt et Claire May pour son roman Oostduinkerke
  • Le Prix de la première œuvre en littérature jeunesse : Sandra Edinger pour Le grand débordement
  • Le Prix de la première œuvre en bande dessinée : Aurélie Wilmet, pour Rorbuer
  • Le Prix triennal de Poésie en langue française : Marc Dugardin pour son recueil Lettre en abyme
  • Le Prix triennal de l’Essai : Pascal Durand et Tanguy Habrand pour leur livre Histoire de l’édition en Belgique (XVe-XXIe siècle)
  • Le Prix triennal de Poésie en langue régionale endogène : Jacqueline Boitte, pour Èstwales
  • Le Prix de la première œuvre en langue régionale endogène : Anne Blampain, pour Dji routeu sins mouv’ter
  • Le Prix Léo Beeckman – Prix triennal du rayonnement des Lettres belges à l’étranger : La Compagnie PMVV le grain de sable (France), représentée par Philippe Müller et Vincent Vernillat pour ses Rencontres d’été théâtre & lecture en Normandie.


Les Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Mettre la production de nos auteurs et autrices sur le devant de la scène

Initiés sous d’autres formes dès 1924 pour certains d’entre eux, les prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles récompensent aujourd’hui aussi bien les auteurs et autrices débutant.e.s qui ont publié un premier titre que les écrivain.e.s confirmé.e.s dont ils couronnent la carrière. Ils distinguent également les personnes qui par leurs publications, leurs recherches ou leur action ont participé au rayonnement de nos lettres en Belgique et à l’étranger.

Une façon pour la Fédération Wallonie-Bruxelles de participer à la promotion des œuvres et à travers elles de celles et ceux qui leur donnent vie. Cette reconnaissance entend aujourd’hui s’élancer au-delà des sphères institutionnelles et professionnelles pour mieux rencontrer les attentes du grand public.
Ces douze prix possèdent chacun leur spécificité et les jurys qui les ont proposés étaient composés d’experts et de spécialistes dans les domaines considérés. Toutes les littératures y sont à l’honneur, qu’il s’agisse de la littérature générale (roman, poésie, essai) en langue française ou en langue régionale, de la bande dessinée et de la littérature de jeunesse.

Favoriser le circuit court en littérature

La Belgique peut au moins se réjouir en cette période de pandémie que ses librairies soient considérées comme essentielles et que l’accès aux livres ait été préservé. Les conseils personnalisés prodigués par les libraires, les critiques délivrées par les journalistes dans les médias et les remises de prix ont donc plus que jamais un rôle à jouer pour favoriser la rencontre entre les lecteurs et l’imaginaire des auteurs.

Par leurs efforts conjugués, ils nous permettent de nous évader d’un contexte anxiogène mais aussi de stimuler notre propre créativité et notre esprit critique, éclairés par le parcours d’une autrice confirmée comme Caroline Lamarche ou la découverte de premières œuvres ambitieuses comme celles de Maud Joiret, Claire May, Aurélie Wilmet et Sandra Edinger. Les amateurs de littérature en langue régionale n’ont pas été oubliés, les prix attribués à ces œuvres aux sonorités si singulières consacrent aujourd’hui Anne Blampain, Jacqueline Boitte et Jean-Louis Laurent.

Soutenir les auteurs et les autrices belges

Ces prix s’intègrent dans une politique de soutien plus large, mise en place depuis de nombreuses années par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les aides dont les auteurs et autrices peuvent bénéficier sont diverses et variées : bourses, résidences, défraiement pour les interventions scolaires.
Pour y être éligible, l’auteur ou autrice doit être belge ou vivre en Belgique, écrire en français ou en langue régionale et avoir publié au moins un ouvrage comme auteur principal à compte d’éditeur dans le respect de la charte de l’édition professionnelle promue par la Fédération Wallonie-Bruxelles avec les associations représentatives du secteur des lettres et du livre, que cette maison d’édition soit belge ou étrangère.

Avec les circonstances que nous connaissons actuellement, ces différentes formes de soutien prennent pour de nombreux auteurs et autrices un caractère plus vital encore pour leur permettre de continuer leur travail dans des conditions acceptables.


Pour aller plus loin

. Voir sur le site d’Objectif Plume, le portail des littératures belges de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des interview des lauréat.e.s 

. Voir la Charte la Fédération Wallonie-Bruxelles qui définit les critères de l’édition professionnelle

. Suivre la campagne "Lisez-vous le belge ?" sur le site du PILEn et la page facebook dédiée

champagneBIG