Actualités

Soutien à la création radio : déjà merci... mais ce n'est pas fini

La mobilisation en faveur du Fonds d'aide à la création radiophonique a commencé à porter ses fruits, avec de premières propositions de la Ministre Linard, que nous remercions. Le Comité belge de la Scam, et particulièrement Paola Stévenne, qui y représente les auteurs et autrices radio, qui a porté ce mouvement, tient à remercier celles et ceux qui y ont participé... et à rappeler que la mobilisation continue. Voici comment !


Chers auteurs, chères autrices,

Le Comité belge de la Scam tient à vous remercier tou.te.s et chacun.e d’avoir envoyé, en votre nom, la lettre en faveur de la création radio.

Nous tenons également à remercier Madame la Ministre Bénédicte Linard qui, pour pallier à la diminution structurelle des recettes alimentant le Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, propose d’inclure le soutien aux projets des créateurs et des créatrices radio dans les mesures d’urgence en soutien à la culture (cf le Communiqué du Gouvernement reprenant cette proposition, à la page 4) et de mener un travail à long terme pour qu’à l’avenir, les finances et les missions du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique soient fléchées vers la création et l’emploi des artistes.

Mais, ce n’est pas fini : nous vous invitons, aujourd’hui, à relayer deux (dernières) lettres en votre nom afin d’appuyer la proposition de Madame la Ministre Linard et, la remercier.

Pour appuyer la proposition de la Ministre Linard auprès d’autres membres du Gouvernement :

Chers Messieurs les Ministres Daerden et Jeholet,

Je vous écris, aujourd’hui, suite à un courriel de Madame la Ministre Bénédicte Linard m’informant qu’elle propose d’inclure le soutien à la création radiophonique dans les mesures d’urgence en soutien à la culture. Mais aussi, à plus long terme, en réfléchissant aux missions, au fonctionnement et au financement du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique. Ceci en concertation avec les représentant.e.s des secteurs.

La création radiophonique belge francophone est un secteur dynamique, varié et talentueux qui a su éveiller une reconnaissance internationale.
Un secteur capable de pourvoir au travail des artistes et des technicien.ne.s.
Un médium, surtout, qui, le temps d’une œuvre, nous permet de faire monde commun.
C’est un espace qui nous offre la possibilité de laisser entrer dans nos quotidiens des imaginaires que nous n’avons pas encore, les récits de ceux et celles que nous ne connaissons pas, des couleurs et des ambiances de lieux qui nous deviennent proches malgré l’éloignement physique, l’impossibilité de toucher.
J’ai comme vous, je l’imagine, besoin de cette radio qui relie des mondes séparés; tout particulièrement, en cette heure où nous sommes privé.e.s, séparé.e.s et parfois, isolé.e.s.

Pour toutes ces raisons, Messieurs les Ministres, et bien d’autres encore, puis-je compter sur vous ?

Mes plus respectueuses salutations,
Nom+prénom+ métier+ adresse.

À envoyer à :
Pierre Yves Jéolet, Ministre-Président de la Fédération Wallonie Bruxelles, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Fréderic Daerden, Vice-Président de la Fédération Wallonie Bruxelles, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour remercier la Ministre Linard de ses propositions :

Chère Madame la Ministre Bénédicte Linard,

Je tiens à vous remercier pour votre courriel.

Cela a été un immense soulagement de lire que vous proposez d’inclure le soutien à la création radiophonique dans les mesures d’urgence en soutien à la culture et de lancer une réflexion, à plus long terme sur les missions, le fonctionnement et le financement du Fond d’Aide à la Création Radiophonique.

La baisse dans les recettes publicitaires qui alimentent le Fonds n’aurait pas frappé aussi durement les artistes et technicien.ne.s si la création, mission historique du Fonds, avait été une mission protégée.

Nous comptons sur vous et, vous pouvez compter sur nous, pour qu’à l’avenir, il ne soit plus permis de faire du budget qui finance le travail des créateurs et des créatrices une variable d’ajustement.

Mes plus respectueuses salutations,
Nom+prénom+ métier+ adresse.

À envoyer à :
Bénédicte Linard, Ministre de la Culture, des Médias et des Droits des femmes, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.