Actualités

La Scam fête ses 40 ans !

En Mai 1981 plus précisément, vingt-quatre auteurs et autrices*, membres du comité de la Société des gens de lettres, créaient la Société civile des auteurs multimedia. Retour sur l'origine de la Scam qui fêtera ses 40 ans le 27 septembre !

 

Mai 2021, la Scam rassemble quarante-neuf mille auteurs de différents répertoires - documentaire audiovisuel et sonore, journalisme, web vidéo, littérature, traduction, photographie, illustration, bande dessinée - et perçoit près de cent dix millions d’euros de droits d’auteur.

Depuis son origine, la Scam a été de tous les combats pour défendre les droits des auteurs et les intérêts de la création : la mise en place du prix unique du livre issu de la loi Lang, l’instauration du droit de copie privée et du droit de prêt, la défense d’un audiovisuel public fort, celle aussi de la liberté d’expression, la lutte contre les accords du Gatt, puis de l’Ami, l’adoption de la directive européenne sur le droit d’auteur...

Elle a multiplié au fil des ans la signature de contrats avec les diffuseurs de plus en plus nombreux à exploiter les œuvres de son répertoire… jusqu’en Belgique et au Canada où elle a créé deux succursales.

Parallèlement, elle a développé une action culturelle ambitieuse au service de la variété de son répertoire. Après le succès de ses aides à l’écriture, portées par les Bourses Brouillon d’un rêve nées en 1992, la Scam a mis en place ses Étoiles du documentaire en 2005. Elle est également l’initiatrice de nombreux prix dont le Prix Joseph Kessel, le Prix Roger Pic, le Prix Christophe de Ponfilly, le Prix Marguerite Yourcenar, L’Œil d’or - Le Prix du documentaire à Cannes…

À l’heure de la maturité, une révolution numérique est à l’œuvre et de nouveaux défis sont ainsi à relever pour continuer à défendre les auteurs et autrices de demain. L’histoire de la Scam est l’histoire d’un combat de quelques auteurs voulant faire reconnaître leurs droits. En quelques décennies, le pari de quelques-uns est devenu l’avenir de toutes et tous.


« Quand la réalité dépasse la fiction »

La Scam fêtera son anniversaire sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin, le lundi 27 septembre à 20h. En un kaléidoscope de séquences narratives, visuelles, sonores, elle célèbrera son histoire, la richesse de son répertoire, la diversité de ses auteurs et autrices et le futur d’une société d’auteurs qui ne cesse d’anticiper.

en compagnie, sur scène, des auteurices, Valérie Cordy, Olga Kravets, Marie NDiaye, Plantu, Laurent Richard, Sandrine Rigaud, Aurélie Sfez, Guy Seligmann…

Avec la complicité des équipes du Live Magazine
Retransmission en direct sur la page d'accueil du site de la Scam en France.


Au programme

« Quand la réalité dépasse la fiction »
par
Rémi Lainé, Laetitia Moreau et Guy Seligmann

« Mon pays qui n’existe plus que dans les films »
par la réalisatrice et lauréate 2021 du prix du Documentaire de la Scam
Mila Turajlic

« À la Une »
par le dessinateur de presse
Plantu

« Caméra Stylo »
par la photographe
Olga Kravets

« Google et moi »
par la traductrice
Estelle Renard

« Comme sa fille »
par l’écrivaine, lauréate du Prix Goncourt et du Prix Yourcenar
Marie NDiaye

« Mister Géopolitix »
par le créateur de chaine You Tube
Gildas Leprince

« Pegasus »
les rédacteurs en chef de Forbidden Stories
Laurent Richard & Sandrine Rigaud

« La chanson qui tue »
par la documentariste et productrice de radio
Aurélie Sfez

« Le documentaire, c’est l’art de voir l’océan dans une goutte d’eau »
par l’artiste numérique
Valérie Cordy




* Les membres fondateurs : Igor Barrère, Jean Bassan, Pierre Béarn, Daniel Bécourt, Jacques Bens, François Billetdoux, Jean-Jacques Bloch, Jean Blot, Charles Brabant, Pascale Breugnot, François Caradec, Didier Decoin, Philippe Dumaine, Hubert Knapp, Gilles Lapouge, Jacques Legris, Magali, Paul Mousset, Jacques Nels, Jean Rousselot, Guy Seligmann, Hélène Tournaire, Henri de Turenne et Roger Vrigny.

 

IMG 0089