Skip to main content

De nouvelles élues au Comité belge de la Scam !

Vendredi 23 Juin 2023

L’Assemblée générale de la Scam s’est clôturée avec l’élection pour le renouvellement d’une partie du Comité belge.deux autrices ont été élues, et deux autres ont été réélues pour renouveler leur mandat de 4 ans. Découvrez la composition du Comité qui vous représentera pour la saison 2023-2024 !

 

Deux nouvelles membres ont rejoint le Comité pour un mandat de 4 ans

Pauline Beugnies, audiovisuel

Pauline Beugnies (1982) est une autrice, photographe et réalisatrice originaire de Charleroi. Pauline a habité 5 ans au Caire et y a appris l'arabe. Aujourd’hui basée à Bruxelles, elle garde un lien fort avec l’Egypte. Pendant dix ans, elle y a documenté sous de multiples formes (dont Rester Vivants, son premier long métrage documentaire, Prix Scam 2017) l’émancipation de la jeunesse. En 2021, sort son deuxième documentaire, SHIFT. Le film raconte l'histoire d'un ex coursier de l'économie de plateforme. Plus récemment, Pauline a collaboré à la création d’une oeuvre théâtrale intitulée Mawda, ça veut dire tendresse autour de l’histoire de Mawda, fillette de deux ans kurde tuée par un policier belge.

En 2022, Petites, son dernier long métrage documentaire, qui revient sur le traumatisme de l’affaire Dutroux pour les enfants de l’époque, a fait sa première mondiale en compétition international à Hot Docs.

Jasna Krajinovic, audiovisuel

Après avoir étudié la littérature, Jasna Krajinovic a rejoint l’Académie du Film de Slovénie. En 1999 elle est diplômée de l’INSAS (section réalisation) à Bruxelles et commence son travail de documentariste avec les frères Dardenne.

Ses films parlent bien souvent de la guerre, mais sans jamais la montrer. Après un premier documentaire, Saya et Mira, elle réalise en 2006 Deux soeurs, un deuxième long métrage qui lui vaut de nombreuses distinctions internationales, puis La Chambre de Damien (Etoile de la Scam en 2019), Un été avec Anton (notamment Prix 2013 du Documentaire de la Scam en Belgique) et en 2016 La Chambre vide et Ma fille Nora.
Elle travaille actuellement sur Rashid, un nouveau projet de documentaire en Iraq.

Deux autrices réélues pour un mandat de 4 ans

Myriam Leroy, œuvres littéraires

Myriam Leroy a fait des études de journalisme à l'UCL et a longtemps enseigné l'écriture de presse aux étudiants qui lui ont succédé sur les bancs de l'Université.

Elle a travaillé comme journaliste freelance, chroniqueuse humoristique, et compte plusieurs podcasts à son actif. Sa première pièce de théâtre, Cherche L'amour » lui a valu le prix de la meilleure autrice aux Prix de la critique 2017. Son premier roman, Ariane, a été finaliste du prix Goncourt du premier roman et du Prix Rossel, notamment. Son deuxième roman, Les Yeux rouges, sélectionné pour le prix Médicis, est devenu une pièce de théâtre. Elle a écrit un recueil de nouvelles, Out of office, pour la collection Belgiques des editions Ker, et son troisième roman, Le Mystère de la femme sans tête (Seuil), a paru en janvier 2023.
Son documentaire sur les cyberviolences misogynes, #SalePute (2021), a été coproduit par Arte et la RTBF. Myriam Leroy travaille actuellement au scénario d'une série télévisée (RTBF).

Laurence Rosier, formes émergentes

Après un doctorat en linguistique sur le discours rapporté, elle a été chargée de recherche au FNRS, puis maîtresse de conférences et depuis 2009 professeure de linguistique française à l’Université libre de Bruxelles. Codirectrice de la revue internationale de linguistique Le discours et la langue, est aussi professeure invitée dans plusieurs universités dans le monde et consultante pour des médias belges et de nombreuses institutions publiques sur les questions de linguistique et de harcèlement fait aux femmes.

Ses enseignements et ses recherches portent sur les discours rapportés, sur la violence verbale à l’égard des femmes, sur les manifestations socio-discursives du sexisme, sur la didactique et l’épistémologie de la linguistique. En février 2019, elle reçoit le prix de l’enseignement et de l’éducation permanente du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour son ouvrage De l’insulte… aux femmes.


Isabelle Rey, réélue présidente pour un mandat de 2 ans

Née à Genève, Isabelle Rey vit à Bruxelles depuis ses études à l’INSAS (section « Mise en scène –Théâtre ») dont elle est diplômée. Elle est réalisatrice de documentaires, films et radios.

Elle a auparavant exercé les métiers d’assistante de réalisation, tant en fiction qu’en documentaire, et d’assistante mise en scène au théâtre. Elle a notamment collaboré avec Harry Cleven, Yves Hanchar, Benoît Mariage, Giovanni Cioni, Marie Mandy, Philippe de Pierpont, Xavier Lukomski…
Les liens humains, la transmission, le partage sont des thèmes récurrents dans ses documentaires.

Le Comité belge de la Scam en 2023-24

Présidé par Isabelle Rey (audiovisuel), le Comité est composé de :
• Muriel Alliot, radio
• Fabienne Blanchut, literature
• Pauline Beugnies, audiovisuel
• Jasna Krajinovic, audiovisuel
• Jérôme le Maire, audiovisuel
• Myriam Leroy, littérature
• Renaud Maes, littérature
• Isabelle Rey, audiovisuel
• Florence Richter, littérature
• Laurence Rosier, vice-présidente, transmédia
• Nina Toussaint, audiovisuel
• Isabelle Wéry, littérature


Et les membres sortants

Tous nos remerciements à Emmanuelle Bonmariage et Jérôme Laffont, qui quittent le Comité à l’issue de leur mandat : merci pour les discussions passionnantes que vous avez amenées, pour votre engagement et votre militantisme aussi enthousiaste qu’acharné, pour vos propositions toujours pertinentes, pour l’attention bienveillante que vous avez apportée aux nombreux dossiers qui vous ont été transmis, mais aussi pour votre humour toujours apprécié lors de nos (longues) réunions !


Pour aller plus loin

Pour tout savoir sur le Comité et ses missions, c’est par ici : www.scam.be/fr/agir/le-comite-belge-de-la-scam

De nouvelles élues au Comité belge de la Scam !