Actualités

À l'occasion des Magritte du Cinéma, Communiqué des créateurs, créatrices et artistes de la FWB

« Au-delà des festivités et de la cérémonie des Magritte que nous vivrons toutes et tous pleinement, en réjouissance, sur place ou devant nos écrans, les associations signataires – la Scam, la SACD l’Union de Artistes, l’ARRF et l’ASA – qui regroupent ensemble plus de 10.000 créateurs, créatrices, auteurs.trices et artistes-interprètes en Fédération Wallonie-Bruxelles, rappellent une série de constats qu'aujourd'hui encore nous devons poser. 

 


Nos membres constatent :

1. Un sous-financement des aides à la création en général ;

2. Une situation financière des plus difficile en FWB dans les années à venir, ce qui fait craindre que les ajustements n'affectent encore, à son désavantage, l'emploi artistique hautement « compressible » ;

3. Une diminution de la qualité de vie, des salaires et des droits des travailleurs et travailleuses des arts et de la culture rendant de plus en plus précaire l’exercice même du travail de nos membres ;

4. L'absence d'une politique visant à valoriser et à déployer significativement la carrière, la promotion et la diffusion des artistes en FWB ;

5. Une stigmatisation administrative des artistes et plusieurs critères de discriminations portés en justice depuis de nombreuses années ;

6. Une inégalité marquée entre Hommes et Femmes – au niveau des postes de direction et des salaires notamment.


Nous adressons aux responsables publics et institutionnels les revendications suivantes :

1. Repenser fondamentalement un statut professionnel, social et fiscal digne de ce nom pour les travailleuses et travailleurs des arts et de la culture (à court, moyen et long termes) ;

2. Construire une alternative neuve de financement pour la création artistique tenant compte du caractère inéluctable de l’intermittence de nos professions ;

3. Définir des quotas d'emplois artistiques et de diffusion contraignants et faisant l'objet d'un monitoring transparent au moyen de données accessibles publiquement ;

4. Valoriser à leur juste prix le travail des artistes, des auteurs et autrices, et des travailleuses et travailleurs des arts et de la culture, respecter leurs droits d'auteur et droits voisins ;

5. Augmenter la diffusion, la circulation des œuvres et des artistes aux niveaux communautaire, européen et international, les rendre plus visibles et accessibles à tous les publics ;

6. Veiller à un code d’éthique et de bonne conduite pénalisant la résurgence inquiétante de certaines pratiques sortant souvent du cadre légal et inacceptables pour les professionnels que nous représentons ;

7. Faire respecter la parité et l'égalité Hommes/Femmes, notamment en matière de postes de direction des opérateurs culturels et des rémunérations des artistes et travailleurs des arts (salaires et droits) ;

La situation des créateurs, créatrices et artistes (au sens large du terme) n'est plus supportable et nécessite des mesures urgentes adéquatement financées.

La SACD, la Scam, l'UDA, l’ARRF et l’ASA appelleront sous peu leurs membres à se mobiliser pour faire avancer les choses. »

Pour leurs organisations respectives :

Renaud Maes, Président du Comité belge de la Scam
Barbara Sylvain, Présidente du comité belge de la SACD
Frédéric Young, Délégué général pour la Belgique de la SACD et de la Scam
Frédéric Castadot, ASA
L’ARRF
Pierre Dherte, Président de l’UDA

SACD LOGO M DEF