Reflet de l’engagement infaillible de la Scam pour la création, les Bourses « Brouillon d’un rêve » accompagnent et soutiennent les auteurs et autrices qui portent des rêves de projets. Dotées de 2.500 € à 6.000 €, ces bourses sont attribuées directement par vos pairs, à des membres ou non de la Scam, qui explorent les écritures du réel, sans condition d’âge, de résidence ou de nationalité. Une « chaîne de solidarité professionnelle » pour continuer à rêver !

Alors que le contrat de gestion de la RTBF est sur le point d'être renouvelé, le Comité belge de la Scam engage une vaste réflexion afin d’apporter des analyses, des témoignages et des propositions concrètes en vue de nourrir le débat et la rédaction du nouveau contrat. Une première séance (passionnante) a eu lieu, trouvez-en ici une synthèse rédigée par Myriam Leroy et une captation intégrale.

« La poésie devient la prose combat, la rime qui sauve, le langage manifeste » : quelques mots pour commencer à décrire le travail de la poétesse Joëlle Sambi, que le Comité belge de la Scam a récompensée de son Prix du Parcours littéraire en 2021. À cette occasion, nous lui adressons nos plus chaleureuses félicitations, et vous proposons de lire l'éloge du Comité ainsi qu'un portrait passionnant de l'autrice rédigé par Aliénor Debrocq.

Frédéric Young porte les attentes des auteurs et autrices vis-à-vis du futur contrat de filière pour le livre en Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans un entretien mené par Anita Van Belle pour le PILEn, il ébauche les perspectives offertes par ce projet aux auteurs et autrices, et détaille notamment les dispositions qui pourraient soutenir la création et inclure les publics.

Le palmarès de la bourse Orange Belgium x Scam "Documentaire - Les Enjeux de demain" est connu ! Personne ne sait de quoi demain sera fait, en revanche, nous en sommes encore plus persuadés à la lecture des projets passionnants que nous avons reçus, les documentaristes sauront toujours capter le réel, l'éclairer, et nous aider à mieux le penser. Nous félicitons chaleureusement les lauréats et lauréates et leur souhaitons le meilleur dans la suite de leur projet.

Serge Meurant nous a quittés. Lors de leurs derniers Prix, les membres du Comité belge de la Scam venaient de distinguer ce compagnon de longue route , véritable "Âme sœur de la Scam". Nous lui rendons ici hommage.

Le Comité belge de la Scam a attribué ses Prix annuels ! Ces œuvres et parcours distingués, ce sont autant de manières de « vibrer au rythme du monde tel que nos auteurs et autrices le racontent », avec sincérité, avec curiosité, avec révolte parfois, avec générosité toujours. C’est avec bonheur et fierté que nous dévoilons les lauréats et lauréates de ce palmarès magnifique, et les félicitons toutes et tous bien chaleureusement !

 Alors que le contrat de gestion de la RTBF est sur le point d'être renouvelé, le Comité belge de la Scam engage une vaste réflexion avec des opérateurs, des politiques, des expert.es et bien sûr des créateurs et créatrices afin d’apporter des analyses, des témoignages et des propositions concrètes en vue de nourrir le débat et la rédaction du nouveau contrat. Un cycle de trois ateliers de travail est prévu : votre voix compte, venez y participer !

Le 10 décembre dernier, le Kern du gouvernement fédéral qui est composé du Premier Ministre, des vice-premiers Ministres et si nécessaires des Ministres et Secrétaires d’État compétents en fonction des affaires à traiter, a validé la prolongation de mesures de soutien en 2022, face à la recrudescence de la pandémie du Covid-19. Certaines de ces mesures sont cruciales pour les auteurs et autrices, notamment pour ce qui concerne l'accès aux allocations de chômage et leur cumul avec les droits d'auteur.

Quel rapport les auteurs et autrices entretiennent-ils avec la littérature de Belgique francophone ? Dans le cadre de l'opération "Lisez-vous le belge", nous avons eu envie d'en savoir plus et avons proposé à des auteurs et autrices de roman, de BD, de théâtre, de livre jeunesse et de poésie de répondre à un petit questionnaire à ce sujet. En clôture de ce cycle, ce sont Thilde Barboni et Max de Radiguès qui nous ont répondu : nous les remercions pour leurs confidences, à lire ici !